logoArcheoplus

Orbe (VD)

Orbe est une petite ville traversée par la rivière du même nom. Les plus anciens témoignages de l'occupation humaine remontent au néolithique. Un habitat celtique a été fouillé au lieu-dit Boscéaz, et plusieurs établissments romains sont connus, dont celui de Montchoisi, repéré par les prospections terrestres, et surtout celui de Boscéaz, qui était le plus grand domaine agricole romain construit au nord des Apes.

Si l'histoire d'Orbe pendant le Moyen-Âge est connue par plusieurs textes, son passé archéologique a livré peu de traces jusqu'à maintenant. La ville se développe autour du château, puis elle est entourée de remparts au 13e siècle. Au 15e siècle, la ville est prise par les Confédérés qui incendient le château.Au 18e siècle, une des tours de la muraille médiévale est transformée en hôpital.

carte

Canton: Vaud

Coordonnées nationales: 530'696, 175'174

Fichiers Google Earth:

OpenStreetMap: https://www.openstreetmap.org/#map=15/46.7271/6.5395

Noms anciens:

  • Urba
  • Vicus Urbensis

Documentation

Bibliographie

  • Berger Ric, Le Nord vaudois (voir Bibliographie), p. 101-128
  • Delbarre-Bärtschi Sophie, Les mosaïques romaines de Suisse (voir Bibliographie), p. 261-267, pl. 44-48
  • Dubois Yves, Urba II., Ornementation et discours architectural de la villa romaine d'Orbe-Boscéaz, Lausanne, Cahiers d'Archéologie Romande 163-165, 2016
  • Flutsch Laurent et al., La villa gallo-romaine d'Orbe-Boscéaz et ses mosaïques, Orbe, Guides archéologiques de la Suisse 5, 1997, 58 p.
  • Gilliard Frédéric, L'église d'Orbe, étude historique et archéologique, Orbe, Librairie Jaques, 1934, 46 p.
  • von GonzenBach Victorine, Les mosaïques romaines d'Orbe, Orbe, Guides archéologiques de la Suisse 5, 1974, 41 p.
  • Liboutet Marion, "Orbe au Moyen-Âge. Du nouveau sur les fortifications urbigènes" in Archéologie vaudoise. Chroniques 2013, 2014, p. 62-73
  • Luginbhül Thierry et al., Vie de palais et travail d'esclaves, La villa romaine d'Orbe-Boscéaz, Lausanne, 2001, 120 p.
  • May Castella Catherine, "Conservation et mise en valeur de la villa gallo-romaine d'Orbe; Patience et longueur de temps" in Archéologie vaudoise. Chroniques 2015, 2016, p. 26-31
  • Paunier Daniel, Luginbhül Thierry et alii, Urba I. La villa romaine d'Orbe-Boscéaz, Genèse et devenir d’un grand domaine rural, Lausanne, Cahiers d'Archéologie Romande 161-162, 2016
  • de Reamy Daniel, "La tour ronde du château d'Orbe: une typologie des "donjons circulaires" revisités", extrait de Des pierres et des hommes, Lausanne, Bibliothèque historique vaudoise, 1995, p. 175-190
  • 100% Archéologie suisse (voir Bibliographie), p. 94
  • Weidmann Denis, Pignat Gervaise, Wagner Carine, Vu du ciel (voir Bibliographie), p. 30-31, 60-61

Liens

Autres sites visibles dans la région

La villa romaine

Au nord de la localité actuelle d'Orbe, au lieu-dit Boscéaz, se trouvait une riche villa rustica gallo-romaine construite entre le premier et le troisième siècle après J.-C. Le bâtiment d'habitation réservé au maître des lieux était organisé autour de deux grandes cours carrées. Certaines pièces étaient décorées avec des mosaïques (13 sont connues à ce jour pour la partie résidentielle) et des fresques murales. Des thermes privés et un mithraeum (temple dédié au dieu oriental Mithra) faisaient également partie du complexe.

Entre 1986 et 2004, le site a été le chantier-école pour les étudiants en archéologie de l'université de Lausanne. Au cours de ces fouilles ont notamment été découverts: en 1993, la neuvième mosaïque; en 1996, le mithraeum; en 1998, les thermes.

De nos jours, seules huit mosaïques, abritées par des maisonnettes, peuvent être visitées entre avril et fin octobre. Entre début novembre et fin mars, les visites se font uniquement sur demande, et elles sont organisées par l'office du tourisme régional. Le pavillon d'accueil actuel, avec une exposition permanente, a été ouvert en 2010. La restauration de la neuvième mosaïque est terminée depuis 2011, et un nouveau pavillon de protection provisoire a été construit en 2015, mais elle n'est ouverte au public que lors d'évènements ponctuels comme des colloques ou des journées portes ouvertes. Son ouverture définitive pour le public, ainsi qu'une présentation plus complète des autres vestiges, ne sera faite qu'après un projet de valorisation complète du site.

Via Storia, une application gratuite disponible sur l'App Store et Google Play, permet une visite interactive du site. Il est aussi possible de louer sur place une tablette tactile avec l'application.

Coordonnées nationales: 531'086, 177'832

OpenStreetMap: https://www.openstreetmap.org/way/81645578

La ville médiévale

Orbe conserve plusieurs témoins de son passé médiéval, dont les principaux sont l'église, les ruines du château et quelques éléments des remparts de la ville.

Le château

De nos jours, l'esplanade du château est un grand parc public dominé par deux vieilles tours. Cette esplanade existe depuis 1835 quand plusieurs tours du château ont été détruites et une terrasse a été aménagée au nord. Au centre du côté est de l'esplanade, la tour carrée a perdu son couronnement et les étages ont disparu.

Au sud, la tour ronde était le donjon du château. Un morceau de poutre a permis de dater sa construction en 1232-1233. Le sommet de la tour est transformé au 14e siècle. En 1475, la charpente du toit est détruite lors du siège et de l'incendie du château par les Confédérés. Par la suite, et jusqu'en 1870, le sommet de la tour devient le support d'un nid de cigognes.

Bien que la porte d'origine de la tour ronde se situe à 10 mètres au-dessus du sol, il est possible d'y entrer par une porte moderne percée au niveau du sol et de visiter les différents étages. Depuis le sommet, il y a une vue magnifique sur la ville et la plaîne environnante.

Coordonnées nationales: 530'759, 175'325

OpenStreetMap: https://www.openstreetmap.org/node/495167320

L'église

Située au sud du château, l'église paroissiale a connu une histoire assez mouvementée. Le premier édifice construit à cet emplacement aurait été une chapelle dédiée à Notre Dame au 12e siècle, mais les fouilles archéologiques n'ont pas permis de confirmer son existence. Après un incendie, l'église est reconstruite au début du 15e s. avec une nef et deux bas-côtés, une chapelle au nord-est, ainsi que la réutilisation d'un étage d'une tour de la muraille comme choeur.

En 1475, l'incendie qui endommage le château détruit également l'église, dont il ne reste plus que les murs extérieurs et la tour du choeur. Le bâtiment est reconstruit avec des piliers et voûtes en maçonnerie, et trois chapelles latérales sont ajoutées. Au 17e s., l'église subit un nouvel incendie, et les chapelles latérales sont transformées en bas-côtés lors de la rénovation.

Coordonnées nationales: 530'746, 175'225

OpenStreetMap: https://www.openstreetmap.org/way/231422863

Les remparts

Plusieurs éléments subistent de la muraille construite au 13e siècle. Le clocher de l'église, cité plus plus haut, en faisait partie. Près du vieux collège, la tour Bernard, de forme ronde, possède encore une charpente datée du 15e siècle.

Si les deux tours ci-dessus ont toujours été visibles, une troisième tour a pu être étudiée entre 2012 et 2013. Construite au sud de la ville, la tour de l'Abbaye a une vocation uniquement défensive entre le 13e et le 15e siècle. Au 15e siècle, des aménagements sont faits pour rendre la tour habitable, puis des annexes sont ajoutées entre le 15e et le 19e siècle. Au 18e siècle, la tour et ses annexes deviennent le premier hôpital orthopédique du monde. A partir de 2012, les annexes sont démolies pour ne laisser que la tour du 13e siècle qui est classée monument historique en 2013.

Coordonnées nationales:

Le musée

Situé au centre ville, le musée d'Orbe exposes des objets datant du néolithique à l'époque moderne (maquette de la villa gallo-romaine, tableaux,...) racontant l'histoire locale. Les visites se font sur demande à l'office du tourisme.

Coordonnées nationales: 530'734, 175'084

OpenStreetMap: https://www.openstreetmap.org/node/495167435